Oligothérapie 3

Date : Publié par Tags : , ,

La méthodologie :


Prescrire l'oligo-éléments diathésique spécifique, éventuellement associé à des oligoéléments complémentaires, en commençant toujours par la diathèse la plus vieille. Pour un patient présentant les caractéristiques des diathèses 1 et 3, il faut commencer par la diathèse 3 puis par la diathèse 1. On commencera donc par Manganèse-Cobalt associé ou non avec les complémentaires (zinc-cuivre ; zinc-nickel-cobalt ; cuivre ou lithium).

Dans les diathèses mixtes, quand on ne réussit pas à identifier une diathèse dominante, on alterne les oligo-éléments spécifiques de chacune d'elles En cas d'erreur de diagnostic, l'oligo-élément prescrit ne présente pas d'effets, il se révèle simplement inefficace. Une nouvelle prescription correcte induira l'amélioration attendue.

La posologie doit être adaptée et nuancée d'après la réaction du patient selon les mêmes règles utilisées en homéopathie. La fréquence de l'administration  est progressivement diminuée sur base de l'amélioration, jusqu'à la suspension.

En présence d'une aggravation initiale, en particulier avec le Manganèse, on suspendra le traitement pendant 2 semaines pour le reprendre ultérieurement avec des administrations moins fréquentes. La posologie moyenne conseillée est identique pour les enfants, les adultes ou les personnes âgées. On ne prolongera pas trop longtemps l'administration, généralement 2 à 3 mois, sans contrôle, vu la possibilité d'un passage aux diathèses précédentes.


Les règles de posologie :


Pour les oligo-éléments de base :

Manganèse : 1 a 3 administrations par semaine. En présence de manifestations allergiques intenses, prescrire une dose par semaine.

Manganèse-Cuivre : 1 par jour à 3 par semaine

Manganèse-Cobalt : 1 par jour à 3 par semaine

Cuivre-Or-Argent : 1 par jour à 3 par semaine

Pour les oligo-éléments complémentaires :

Zinc-Cuivre et Zinc-Nickel-Cobalt : 1 par jour à 3 par semaine

Cuivre : de 1 à 5 doses par jour suivant qu'ils s'agissent de processus inflammatoires articulaires ou de syndromes grippaux.

Lithium : 1 dose par jour mais possibilité d'administrer jusqu'à 3 ou 4 doses surtout dans les syndromes anxiodépressifs avec des crises de panique.


les règles d'administration :

Le remède oligothérapique prescrit pour le matin, sera pris à jeun au moins 10 minutes avant le repas. L'administration des oligo-éléments le soir devra se faire au moins deux heures après. Si la prescription prévoit 2 oligo-éléments, il est préférable de prendre l'oligo-élément de base, le matin, à jeun, et l'oligo-élément complémentaire, le soir, avant de s'endormir. 

Quand la prescription prévoit 3 oligo-éléments par jour, on se comporte comme la situation précédente et on insère le troisième au cours de la journée. La durée moyenne de traitement est de 2 à 3 mois. On peut répéter les cycles mais en faisant une pause d'au moins 1 mois.


Les contre-indications :

Il faut plutôt parler de précautions. L'expérience clinique de Ménétrier conseille quelques indications :

Eviter l'administration de Manganèse ou Manganèse-Cobalt dans la tuberculose active.

En cas de doute entre la diathèse 1 et 2, commencer toujours par la prescription de Manganèse-Cuivre.

Ne pas utiliser le Zinc et le Zinc-Cuivre au cours de néoplasies


Dans tous les cas, il est nécessaire de consulter un médecin pratiquant cette technique. A noter que les oligo-éléments ne sont pas indiqués dans les états de lésions graves et évolutives, dans les insuffisances d'organe reconnues, les psychoses et certaines névroses. L'usage prolongé et régulier de corticoïdes, administrés pour une durée supérieure à un an, ou le traitement avec des médicaments neuroleptiques et anti-dépresseurs, constituent un obstacle pour l'activité des oligo-éléments.

À lire également

Ionocinèse

Date : Publié par Tags : , , , , , ,
L'ionocinèse est une méthode qui utilise les champs électriques régulés d'une manière douce et a pour objectif principal de relancer le bon fonctionnement général de l'organisme. Mis au point par le Docteur Janet, ce système utilise le silicium organique comme vecteur, dont les bienfaits ne sont plus à démontrer.